Benjamin Biolay a mis en ligne une chanson en réaction à la percée du Front National aux européennes, « Le vol noir », dans laquelle il détourne « Le chant des partisans » et épingle les « pathologiques menteurs professionnels ».

« A vous, chers disparus, ô ce soir, si vous aviez vu/Ce vieux pays des Lumières choir et tomber sur le cul/Comme une tête couronnée sous les quolibets crus/Quand le ciel tombe sur la tête, on est toujours pied nu », rappe le chanteur dans le premier couplet.

« Vous faites des tweets, moi des chansons »

En guise de refrain, il reprend la musique et le premier vers du « Chant des partisans », l’hymne de la Résistance française : « Ami, entends-tu le vol noir du corbeau sur la plaine ». Plus loin, il s’adresse aux « pathologiques menteurs professionnels », leur lançant : « vous ignorez tout de la matière que vous remuez/Mais quand ça éclabousse, non, nul n’est épargné ».

« Morceau inédit post-soirée électorale », a simplement indiqué le chanteur mardi soir dans un tweet, ajoutant le lien vers le chanson sur le site SoundCloud. Dans un nouveau tweet mercredi matin, le musicien, qui s’était engagé auprès de François Hollande lors de la campagne présidentielle, a ajouté : « Vous faites des tweets, moi des

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lepoint.fr/rss.xml -

- Catégorie - Le Point.fr

_______________________________  

PUBLiCiTÉ