L’entrepreneuriat féminin en progression continue

 

 

La dernière étude de GEM (Global Entrepreneurship Monitor) montre que depuis 2014 la création d’entreprises par des femmes est en progression de 10%, ce qui réduit l’écart avec les hommes de 5%. D’autre part, les femmes européennes sont de plus en plus confiantes dans leur capacité à créer une entreprise.


La création d’entreprise par des femmes est globalement en progression. Au cours des dernières années, dans les 74 pays étudiés à travers le monde, ce sont près de 163 millions de femmes qui ont créé une entreprise tandis que 111 millions de femmes dirigeaient des entreprises déjà constituées.  Ces données sont issues du nouveau rapport 2016/2017 de GEM.

« Ce constat illustre non seulement l’importance des femmes entrepreneurs dans le monde, mais met également en évidence leur contribution à la croissance et au bien-être social », explique Donna Kelley, professeur au Babson College et co-auteur du rapport. « Les femmes entrepreneurs apportent un revenu à leurs familles, elles génèrent des emplois dans leurs communautés et créent des produits et des services dont bénéficie la société dans son ensemble. »

Par rapport à l’édition précédente qui date de 2015, parmi les 63 pays étudiés sur 74, GEM note que le taux d’activité entrepreneuriale (TEA) des femmes a progressé de 10% tandis que l’écart hommes/femmes quant à lui s’est réduit de 5%. Par ailleurs, pour une même zone géographique, le pourcentage de femmes contrôlant une société déjà constituée s’est accru de 8%.

En Europe, la part des femmes entrepreneurs reste faible mais la perception des opportunités progresse
Le taux d’activité entrepreneuriale varie de manière significative d’un pays à l’autre. Le rapport de GEM segmente les économies en cinq groupes en fonction de leur niveau de développement (sur la base de critères définis par le World Economic Forum) et six zones géographiques : Pacifique-Asie du Sud-Asie du Sud Est ; Europe et Asie Centrale ; Amérique latine et Caraïbes ; Moyen Orient et Afrique du Nord ; Amérique du Nord ; Afrique sub-saharienne.

Le TEA féminin s’échelonne de 3% en Allemagne, en Jordanie, en Italie et en France à 37% au Sénégal. Dans cinq économies de 2 zones géographiques (Indonésie, Philippines et Vietnam en Asie du Sud ; Mexique et Brésil en Amérique latine) la proportion de femmes entrepreneurs est même supérieure ou égale à celle des hommes.

Malgré un TEA féminin faible, l’Europe se distingue par un pourcentage de femmes entrepreneurs diplômées supérieur à celui des hommes (avec une moyenne de 22%). Alors que les femmes sont moins susceptibles de créer une entreprise en Europe que dans des économies moins développées, on note une augmentation de l’ordre de 10% du nombre de femmes européennes estimant qu’il existe aujourd’hui de réelles opportunités de créer une entreprise.

10% de l’ensemble des femmes interviewées sont des travailleurs indépendants qui n’ont aucun projet de recrutement dans les 5 prochaines années. C’est en Europe qu’on rencontre la part la plus importante de femmes travaillant seules qui n’ont aucune intention de créer des emplois.

Des enseignements utiles aux politiques d’aides à la création d’entreprise par des femmes
Le rapport GEM, dont c’est la 18ième édition, s’est imposé au fil des années comme l’étude globale de l’entrepreneuriat faisant autorité dans le monde. D’ailleurs, « cette étude apporte des enseignements pour orienter les futures recherches et les décisions politiques ainsi que les mesures d’accompagnement qui visent à soutenir l’entrepreneuriat féminin », précise le directeur exécutif de GEM Mike Herrington.

Les données de l’étude mettent en évidence des tendances lourdes et plusieurs paradoxes.  En effet, « au fur et à mesure que s’élèvent le développement économique et le niveau d’éducation, le taux de création d’entreprise diminue chez les femmes et l’écart avec les hommes s’accroît. Par ailleurs, si le taux de défaillances d’entreprises tend globalement à diminuer avec le développement économique, les femmes entrepreneurs sont plus nombreuses que les hommes à rencontrer des difficultés dans les trois premiers stades du développement. Inversement, le taux d’échec des femmes créateurs d’entreprises est seulement de 10% dans les économies développées, soit un tiers de moins que celui des hommes », analyse Mike Herrington.

Elément à prendre à compte par les dirigeants politiques, plus de 20% des femmes entrepreneurs indiquent « la nécessité » comme leur motivation première à la création d’entreprise. C’est particulièrement le cas dans les pays les moins développés. Point positif, les femmes sont plus concernées que les hommes, à hauteur de 5%, par l’innovation.

« Bien qu’il n’y ait pas de réponse toute faite dans le rapport, les données qu’il contient permettent de dessiner les contours de l’aide qu’il faudrait apporter à l’entrepreneuriat féminin afin de favoriser la création de valeurs sociales et économiques dans le monde »commente Mike Herrington qui ajoute que « par bien des aspects, il y a plus de différences que de points communs entre les femmes entrepreneurs dans le monde. Ces différences s’expriment en termes démographiques, culturels et de types d’entreprises créées ». « En conséquence, conclut-il, les mesures d’aide à la création d’entreprise par des femmes doivent être adaptées à chaque situation locale plutôt qu’être définies globalement quel que soit l’environnement. »

Le rapport en quelques chiffres en Europe et en Amérique du nord :

  • Aux Pays-Bas, la moitié des femmes entrepreneurs travaillent seules, soit 2.5 fois plus que les hommes.
  • L’Amérique du Nord montre les taux d’éducation les plus élevés chez les femmes entrepreneurs, avec 84% ayant obtenu un diplôme d’études postsecondaires ou supérieures.
  • L’Europe se démarque pour avoir des femmes plus instruites que les hommes entrepreneurs : 22% de plus, en moyenne.
  • Malgré la forte visibilité des entrepreneurs dans la culture américaine, seulement 27% des femmes américaines disent connaître un entrepreneur. Un pourcentage similaire est signalé en Europe.
  • L’Europe a le plus haut taux de femmes ayant une entreprise où elles travaillent seules, alors que l’Amérique du Nord, a le taux le plus faible.
  • C’est l’Amérique du Nord qui détient le plus haut niveau d’innovation avec 38% des femmes qui déclarent avoir des produits et des services innovants dans leur entreprise.
  • 60% de l’activité entrepreneuriale des femmes se situent dans le secteur du commerce du gros et du détail.
  • Environ 5% des femmes en Amérique du Nord, en Amérique latine, en région MENA et en Asie ont personnellement fourni des fonds aux entrepreneurs. Tandis que seulement 3,5% des femmes sont des investisseurs en Europe.

    Pour télécharger le rapport : Rapport Women’s Entrepreneurship report 2016/2017

A propos du GEM (Global Entrepreneurship Monitor)
Le GEM (Global Entrepreneurship Monitor) est une joint-venture créée en 1999 par le Babson College et la London Business School. Il s’est progressivement imposé comme l’observatoire global de l’entrepreneuriat dans le monde grâce à la collaboration d’un consortium d’équipes nationales de chercheurs universitaires dans différents pays. Chaque équipe nationale réalise une étude sur un échantillon d’au moins 2.000 adultes en âge de travailler (de 18 à 64 ans). L’étude qui ne couvrait que 10 pays développés en 1999 s’est étendue à plus de 100 pays sur 18 années. Le rapport du GEM est unique parce que, à l’inverse d’autres études consacrées uniquement aux entreprises nouvelles, il étudie le comportement des individus au regard de la création d’entreprises et du management dans leur ensemble.
Rapport : Ce rapport est publié avec le concours du Babson College, du Smith College, de la Korea Entreprenership Foundation, du Technologico de Monterrey, de l’Univeritad Del Desarrollo et de l’Universiti Tun Abdul Razak.
Parmi les auteurs qui ont participé au rapport : Donna Kelley professeur au Babson College, Benjamin S. Baumer professeur adjoint au Smith College, Candida Bush vice-doyen en charge du programme Global Entrepreneurial Leadership du Babson College, Patricia Greene professeur au Babson College, Mahnaz Madavi professeur au Smith College, Madhi Majbouri professeur adjoint, Marcia Cole directeur adjoint des projets spéciaux au GEM, Monica Dean directeur administratif du Centre pour l’Innovation et la Création d’Entreprise Jill Conway, René Heavlow directeur de programme au Conway Center.

____________________

Avec Bis-O-Net c'est NET...NET...NET...

Logo_Bis-O-net_RGB

_______________________________________________________

PUBLiCiTÉ

À Vendre Lac-Beauport : Bungalow Avec Une Vue Exceptionnelle

Possibilité d’agrandir jusqu’à 2 700 pc. L’étude de faisabilité a été faite par un architecte. Le rapport est disponible sur demande.

Circulation sur un chemin privé, bord de l’eau secteur tranquille, aucun voisin arrière.

Résidence de 44×27, plafond cathédrale, style contemporain, incluant 3 chambres à coucher.

Rénovations majeures 2005 et 2007. Terrain d’une superficie de 7 170 pieds carrés,

Évaluation municipale Terrain et Batisse : 647 300$

Site exclusif avec possibilité d’agrandissement ou d’une nouvelle construction.

Rapport d’évaluation à 730 000$.

Inclusions : luminaires, fixtures, rideaux, échangeur d’air, aspirateur central et accessoires, hotte micro-ondes, thermopompe, lave-vaisselle, 3 ventilateurs, penderie de la salle de bains le tout est laissé sans garantie.

Exclusions : meubles et effets personnels du propriétaire.

Contactez moi sur Skype voici mon id : jules.labreche ou par tél.: 418.907.2340

Voir la fiche complète cliquez ici

_______________________________________________________

PUBLiCiTÉ

BanPubliReferencement-C-01

1Voici ce que nous proposons …
  1. Nous ferons une analyse complète de vos besoins en matière de WEB Marketing
  2. Nous établirons ensemble vos objectifs de croissance
  3. Nous vous proposerons des campagnes publicitaires réalistes basées sur vos objectifs à  court, moyen et long terme
  4. Nous vous recommanderons des stratégies marketing liant le WEB, les Médias Sociaux et la publicité Internet

_____________________________

.

Montréal 514.907.6164 – Québec 418.907.2340

_______________________________________________________

PUBLiCiTÉ

Agence de certification d’entreprise et de marketing web


Votre entreprise a besoin d’un coup de pub? Besoin de sortir du lot?

Logo_CC_Publireportage-520x245

Vous souhaitez augmenter:

    ∙  notoriété?     ∙  visibilité web?     ∙  efficacité de votre site Internet?

CLIENTCIBLE vous offre plusieurs solutions innovatrices afin de littéralement propulser votre entreprise à un tout autre niveau !


  CERTIFICATION D’ENTREPRISE  |  PROPULSION MARKETING WEB

Attestation PME de qualité ∙ Publireportage ∙ Diffusion web Augmentation des résultats web ∙ Visibilité ∙ Notoriété ∙ Visites virtuelles

_______________________________________________________

PUBLiCiTÉ

Ordi-Caisse Mauricie, l’entreprise maîtresse du  domaine des caisses informatisées.
. ordi-caisse_logo-finalOrdi-Caisse Mauricie, ça vous dit quelque chose? Cette entreprise renommée est LA référence dans le domaine des caisses informatisées au Québec!  Faire appel aux services de cette entreprise qui cumulent plus de 35 ans d’expérience et connaître son propriétaire M. Alain Ricard, est une expérience en soi.

Ordi-Caisse Mauricie se distingue par son approche, son service personnalisé et la passion de son propriétaire pour ce domaine, qui teinte tous ses rapports avec sa clientèle!  Lorsque vous faites appel aux services de M. Ricard et de son entreprise, vous faites affaire avec LE maître d’œuvre des caisses informatisées du Québec!  Vous bénéficiez d’un service de prise en charge commençant dès  l’achat de vos caisses et de toutes leurs composantes environnantes et ce, jusqu’au parfait rodage de vos systèmes et de votre pleine autonomie.  Cette entreprise qui œuvre principalement auprès des restaurateurs et des tenanciers de bars, se démarque depuis nombre d’années.  Elle est bien connue pour sa générosité et son souci d’obtenir la pleine satisfaction  de ses clients.  C’est exactement pour cette raison que la plupart des clients de cette entreprise sont devenus des amis au fil des années et que M. Ricard peut se targuer de ne fonctionner qu’uniquement sur référence pour l’expansion de sa clientèle. Un client satisfait en réfère un autre c’est bien connu!

Maintenant, Ordi-Caisse Mauricie n’est pas devenu le maître du domaine des caisses informatisées que pour son service hors pair, cette entreprise est également très actuelle dans les technologies de pointe nécessaires au bon fonctionnement d’un resto ou d’un bar!  Sans cesse à l’affut des dernières tendances du domaine, des innovations demandées ou des nouvelles exigences gouvernementales tel le MEV (module d’enregistrement des ventes), Ordi-Caisse Mauricie se positionne en tête de liste pour être une entreprise sans cesse en ‘’formation continue’’ comme le dit si bien M. Ricard.  C’est du sérieux, pour se démarquer et répondre aux nombreuses demandes de tout acabit de sa large clientèle, il faut être LA référence et savoir de quoi on parle! Ça M. Ricard l’a bien compris.

Personnage cordial et dynamique, M. Alain Ricard est sans contredit le maître d’œuvre d’Ordi-Caisse Mauricie mais aussi celui qui peut devenir votre meilleur allié au moment de mettre en place vos nouveaux systèmes  de ventes informatisées… (aussi souvent appelé dans le domaine des restaurants et des bars, vos POS, de l’anglais POINT OF SALES).  N’hésitez pas à communiquer avec cette entreprise chevronnée… Et comme bon nombre de ses clients… Ne demandez pas M. Ricard… Demandez Alain!  M. Ricard, de son prénom Alain, deviendra peu à peu bien plus que le maître incontesté de votre système, il sera votre référence et un ami précieux!

Visitez OrdiCaisse.com

_______________________________________________________

Ban-MagZ-Quebec-A01

Ban-MagZ-ELLE-A01

MagZ-Boomers-E01

Ban-MagZsports-05

Ban-MagZtechno-C01-e

Translate »