La semaine dernière, la ministre a émis des doutes sur l’intégrité des dépenses de M. Lisée lors de ses missions à l’étranger lorsqu’il était ministre des Relations internationales et s’est questionnée sur la fréquence de ses déplacements en France, où sa conjointe et ses enfants résidaient.

Ultimatum

Rentré dimanche de la France, M. Lisée a convoqué mardi matin une conférence de presse au cours de laquelle il a donné un ultimatum à Mme St-Pierre: «Les faits, les témoignages, les documents vont lui donner tort et me donner raison. Je lui demande donc d’émettre d’ici une semaine une rétractation complète de ses allégations et d’exprimer ses excuses envers ma famille, sinon j’engagerai une poursuite en diffamation.»

«La ministre a dit des faussetés, elle a mis notre famille sur la place publique sciemment, en espérant des gains politiques et sans égard, sans respect pour notre couple, pour notre famille, pour nos enfants», a ajouté Sandrine Perrot, conjointe de M. Lisée, présente au point de presse.

Mme St-Pierre a réagi en fin d’après-midi par communiqué en soutenant que ses «interrogations légitimes» concernant les déplacements de M. Lisée en France ne faisaient aucune mention de la famille de ce dernier. «S’il a senti, d’une quelconque manière, une atteinte à sa

...

La suite...

....

Lien source - http://www.cyberpresse.ca/rss/1011.xml -

- Catégorie - Politique Québécoise

___________________________

PUBLiCiTÉ

___________________________

PUBLiCiTÉ

___________________________

PUBLiCiTÉ

Translate »